logo

Mission : L'expedition Aronnax

France
L'expedition Aronnax
The story

L'EXPÉDITION ARONNAX

À la mort de son père, professeur au Muséum d’histoire naturelle de Paris et soit disant biographe du capitaine Nemo, Louis Aronnax fait un précieux héritage. Il se voit remettre le manuscrit original de la célèbre relation de voyage  « Vingt mille lieues sous les mers », annoté et raturé.

Grand sceptique de l’histoire racontée par son père, il découvre néanmoins par hasard, dissimulé à l’intérieur, un plan du Nautilus : le légendaire submersible. Au dos, de mystérieuses coordonnées semblent conduire vers une île n’étant répertoriée sur aucune carte et perdue au beau milieu de l’Atlantique sud.

Persuadé de pouvoir retrouver ainsi le Nautilus et bien décidé à confronter le mythe à la réalité, il s’empresse de monter une expédition. Un armateur répond à son annonce en lui proposant  navire et équipage. Son étonnante connaissance des fonds marins finit de convaincre Louis, qui accepte, puis complète l’expédition avec une équipe d’explorateurs aguerris, la vôtre.

Après d’interminables journées en mer une île mystérieuse apparait à l’horizon…

3 to 6 Players
Level : Normal
Serial-Escapers help you choose the room,
Réservation Escape Game Paris Find an availability:
Loading availability ...

Our experience :

We Won

We Played on: 15-09-2019
We did it in: 77 minutes
The team:
Snow, Saol, Dobleaye, Fafa

Global note: 18.60/20

Immersion: Decor : 10/10 Atmosphere : 10/10 Story / Pitch : 10/10
Enigmas: Coherence : 10/10 Progression : 8/10 Quantity / Times / Players : 8/10 Originality : 9/10
Other criteria: Entertainment : 9/10 MJ / Helps / Debrief : 10/10 Search : 9/10

Our opinion:

By Snow & Saol

[…] avec ce penchant qui pousse au merveilleux la cervelle humaine, on comprendra l’émotion produite par cette surnaturelle apparition. Quant à la rejeter au rang des fables, il fallait y renoncer. […]
Ving mille lieues sous les mers. Jules Verne.

 

Vous n’êtes peut-être pas habitués à un ton si « intellectuel » sur notre blog. Pourtant, il faut savoir parfois rendre hommage à une salle en essayant de parler son langage.

Laissez-moi vous expliquer :  cet été, une nouvelle enseigne a fait son apparition dans le paysage des escapes parisiens. Une nouvelle salle… c’est une denrée qui commence à se faire rare. Alors les passionnés, les curieux tournent autour tels des vautours affamés de chair fraiche. Et puis un jour un post des Polygamers sur les réseaux sociaux va changer la donne : « On a fait hier soir Unleash Escape sur Paris, et énorme claque ! Cette salle détrône toutes les autres parisiennes, même nos chouchous, et de très loin. ». Alors notre curiosité est piquée et lorsque d’autres blogs et joueurs font des retours similaires notre décision est prise, nous devons nous frotter à cette bête étrange. On avait hâte de découvrir cette « surnaturelle apparition ».

MAIS attention, car il faut savoir éviter le piège de s’attendre à la meilleure salle jamais jouée. Vous savez aussi bien que nous que notre imagination est toujours plus folle et plus merveilleuse que tout ce que quiconque pourra créer en réalité.

Unleash

Donc, sans nous attendre à rien de plus que de passer du bon temps avec des amis, nous débarquons un dimanche matin devant Unleash.

Nous attendons l’heure pile pour sonner et le gérant nous ouvre la porte vers son « royaume ».

Nous nous installons dans de lourds canapés et fauteuils de velours et de cuir. Nous sommes entourés de livres et d’images de Jules Verne et de Lovecraft. Il y a un début d’ambiance (je pense que ce n’est pas encore totalement fini) cosy, vieille Angleterre qui vous donne envie de vous installer avec un bon verre de whisky ou de cherry, et de bouquiner, ou de simplement, papoter avec des amis.

 

Notre MJ / gérant vient nous retrouver pour nous récapituler assez rapidement les consignes de sécurité, puis il nous donne une lettre qui nous est adressée… Louis Aronnax veut partir à la recherche du célèbre Nautilus, car il a hérité de son père le plan du sous-marin ainsi que les coordonnées d’une île mystérieuse. Il veut monter une expédition avec l’aide d’un armateur et nous faisons partie de ses compagnons.

 

Sur ce, notre guide revient et nous invite …. à bord du Nautilus !!!

L'immersion

Comme toutes les salles, celle-ci a ses points forts et ses points un peu moins forts. Nautilus excelle dans l’immersion (oui le lien est facile dans le cas d’un sous-marin, donc pourquoi ne pas le faire).

Et ça commence dès le début. Entrer dans un escape est souvent une action clef pour permettre l’immersion et ici… c’est une preuve du génie du créateur de la salle, j’espère que vous en profiterez comme il faut.

Une fois à bord du Nautilus nous restons plantés là, bouches bée, incapables de bouger. On observe, on commence à toucher doucement et on se rend compte que c’est réel, que c’est solide qu’on peut toucher et que tout ce qui nous entoure ne va pas s’évaporer comme dans un rêve ! Le métal est froid et dur : c’est bien du métal. Les tissus, sont doux ; le bois solide et chaleureux. On est à bord du Nautilus !

Ici, Unleash a réussi à créer une immersion incroyable ;  un décor à vous couper le souffle. Grâce à eux vous avez le plaisir et l’honneur d’évoluer dans le sous-marin imaginé par Jules Verne il y a 150 ans cette année.  Quel bel hommage.

Les différents espaces sont des entités différentes, bien identifiables et aussi beaux les uns que les autres (alors, pour les puristes et fans de Jules Verne ce n’est pas une retranscription à la lettre du livre, pas de salon de dix mètres de long, de six de large et de cinq de haut, mais cela s’en approche beaucoup).

 

Bon vous l’aurez compris. La déco est wow. Elle est belle et de qualité, mais un escape ce n’est pas que ça...

 

L’histoire :

Cette salle s'inspire d'une œuvre littéraire majeure (c’est le 5ème livre le plus traduit au monde). Alors l’histoire doit être à la hauteur de son modèle (et ce n'est pas facile)! Pour commencer, les interventions du MJ sont parfaitement bien réfléchies et intégrées. Au final 3 « personnes » s’adresseront à vous : Aronnax, l’armateur et Conscience l’assistant d’Aronnax. Ainsi nous recevrons de l’aide, mais nous découvrirons également énormément de choses sur l’aventure que nous sommes en train de vivre. C’est une salle très narrative, il faut le savoir et apprécier ce genre de salles pour s’y amuser. Mais avouons-le, on aime tous les histoires non ?

Par contre ce côté narratif ne permet pas un rythme très soutenu. Nous sommes régulièrement freinés dans notre avancée pour comprendre l’histoire. Le stress ne se fait que rarement (je n’ai pas dit jamais) sentir. Ce n’est pas une salle qui vous excite et énerve, mais une salle qui se savoure comme un plat de fin gourmet.  

L’histoire est très cohérente et sa découverte est très bien équilibrée et pensée. On est curieux de savoir ce qui se passe par la suite et il n'y a pas mal de surprises qui font qu’on est à l’affut de la suite.

 

Les énigmes…

quant à elles sont également parfaitement cohérentes et intégrées dans le décor ET l’histoire, ce qui n’est pas une mince affaire. Nous avons par contre souvent besoin de l’intervention de l’histoire et donc, entre autres, du MJ pour comprendre quoi faire. Les énigmes sont surtout des manipulations, ce qui est assez ludique et vous serez sûrement ravis de découvrir qu’il n’y a point de cadenas ici. Les tâches sont pour la plupart linéaires (non pas toutes) et toutes ont plusieurs approches pour que nous soyons amenés sur la bonne piste pour les identifier et les résoudre, ce qui est vraiment intéressant.

 

L’ambiance est soulignée par des variations de lumière intéressantes et l’ambiance sonore (plus qu’ambiance musicale) signée Le labyrinthe sonore est très bien faite également: chapeau ! Et puis vers la fin vous aurez un petit coup de stress pour finir la salle en beauté. Sachez que vous avec 2 niveaux de victoire possibles.

 

Les mots de la fin :

Unleash signifie déchaîner ou lâcher en anglais et le nom est parfaitement bien trouvé. Le Game Designer et le ou les concepteurs de cette enseigne / salle se sont déchaînés pour créer une salle qui a, pour moi, réussi un coup de génie.

Cette salle est le fruit d'un savoir faire français combinant non seulement l'univers sonore du labyrinthe sonore, mais aussi la déco de Artigo et d'autre prestataires français et bien sur le génie de Unleash eux mêmes.

Ici vous avez la possibilité de dépenser de l’argent pour vous acheter une expérience qui est à savourer avec des amis. L'expérience c’est ce qui crée des émotions (partagées avec des amis) et des souvenirs, alors avouons-le ça vaut bien plus que les choses que l’on pense à acheter normalement avec de l’argent.

Dès lundi j’ai commencé à chercher des infos sur Aronnax, sur Nemo, sur le Nautilus. Lundi soir j’ai téléchargé le livre de Vingt mille lieues sous les mers sur mon Kindle et la citation que je vous ai mise au début de l’article, je l’ai vraiment lue dans le livre (dans les premières pages je l’avoue).  Alors oui effectivement j’aime bien lire, mais tel un film, cette salle m’a donné envie de lire le livre. Mais vous savez ce qui est mieux qu’au cinéma ? C’est qu’ici on n’est pas spectateur, mais acteur … d’un livre… Et c’est ainsi que cette salle s’inscrit pour moi dans une catégorie bien à part et que je la conseillerai à plein d’amis et donc à vous aussi.

 

Alors arrêtez ce que vous faites, réservez la salle, savourez là et puis allez livre le livre de Jules Verne

 

 

+ We enjoyed +

  • l'entrée
  • la sortie
  • la déco époustouflante
  • l'hommage rendu à l'oeuvre de Jules Verne
  • quelques mécanismes drôlement sympas
  • la narration
  • le Gameplay
  • l'univers sonore
  • l'intervention MJ

- We didn't like -

  • un enchaînement qui dépend de l'histoire
  • une salle plutôt linéaire (pas tout le temps)


For who?

  • pour les fans de littérature
  • pour les enfants en nous
  • pour ceux qui aiment une magnifique déco
  • pour ceux qui aiment la narration dans une salle

Why play it?

  • pour la narration
  • pour vivre une aventure
  • pour la déco et l'immersion


Back