logo

Mission : L'affaire Cunningham

France
L'affaire Cunningham
The story

1999, Scotland Yard, le commissaire J. Cunningham vient de disparaître. Vous pénétrez dans son bureau et partez à sa recherche..

3 to 6 Players
Level : Normal
60% of success
Serial-Escapers help you choose the room,
Réservation Escape Game Paris Find an availability:
Loading availability ...

Our experience :

We Won

We Played on: 17-02-2019
We did it in: 58 minutes
The team:
Snow, Saol, Dobelaye, Fafa

Global note: 10.00/20

Immersion: Decor : 4/10 Atmosphere : 5/10 Story / Pitch : 5/10
Enigmas: Coherence : 3/10 Progression : 5/10 Quantity / Times / Players : 6/10 Originality : 6/10
Other criteria: Entertainment : 5/10 MJ / Helps / Debrief : 6/10 Search : 5/10

Our opinion:

Get out est une enseigne qui a commencé à s'installer dans plusieurs villes francaises: Amiens, Rouen, Tours, Lille. Nous avons choisi de visiter les 3 salles d'Amiens en commençant par la plus ancienne: l'affaire Cunningham.

Get out est situé au centre de la ville d'Amiens ce qui est assez pratique pour nous.

Nous sommes accueillis par notre MJ et après avoir un peu bavardé avec lui (qui voulait surtout tâter le terrain pour voir si nous avions déjà fait beaucoup de salles) il nous accompagne devant le bureau d'un commissaire de la police anglaise J. Cunninham. Celui-ci a passé des années sur la trace d'un serial killer et vient de disparaitre. C'est à nous de le retrouver au plus vite en commençant par fouiller son bureau.

Dès notre entrée nous repérons quelques éléments de la décoration que notre instinct d'escaper nous identifie comme sûrement utile, mais pas encore. Nous débutons l'aventure avec le serial killer qui s'adresse à nous pour nous dire que nous venons de tomber dans son piège. Que nous avons 60 minutes pour sortir de là avant de mourir.

Nous nous lançons donc dans la course effrénée aux indices que ce vil personnage nous aurait laissés et trouvons quelques trucs. Nous avançons en parallèle, mais pas toujours de la manière la plus pertinente.

Ce qui nous a vraiment déçu dans cette salle est le manque de cohérence des énigmes avec : le sujet, la salle, la logique tout court.

De plus la salle n'est pas "belle" dans le sens qu'elle n'est pas vraiment décorée avec soin ce qui fait que : à aucun moment la pression ne monte; à aucun moment nous y croyons (même un petit peu), que les éléments d'énigmes ne nous passionnent plus que ça.

Il y a cependant une manipulation à laquelle nous avons accès après avoir ouvert un des nombreux cadenas de la salle qui est top. On aime beaucoup. Elle est hyper bien intégrée dans la salle.

Sinon nous découvrons au fur et à mesure de la résolution des énigmes et éléments de la salle l'histoire du criminel que nous poursuivons et là aussi ça nous laisse assez indifférent.

Il faut aussi noter que nous sommes en 1999 et que nous ne nous y sentons jamais. Je me demande si plutôt qu'une bande son qui sert à faire monter la pression, un poste radio avec des chansons des années 90 ne m'aurait pas fait plus sourire. Revenons d'ailleurs sur le décor : sachez que ce n'est pas parce qu'on est en 1999 et que nous sommes chez un inspecteur anglais on doit avoir l'impression qu'on est dans une salle qui date d'il y a 20 ans. Nous avons fait un voyage dans le temps, donc normalement les choses doivent être neuves et pourquoi pas jolies d’ailleurs ? Retourner dans le passé ne justifie pas l’aspect usé comme c'est souvent le cas. Si on place une histoire en 1999 il doit y avoir une raison de faire cela et il faut faire des recherches pour reconstruire ce à quoi ce lieu aurait ressemblé à cette période. Je vous rappelle que 1999 c'est l'année de Matrix.

 

Ce qui est troublant, mais peut se justifier c'est aussi le nombre d'élément inutiles et nous ont fait perdre un temps fou.

Vous l'aurez compris cette salle ne nous a pas vraiment emballés surtout de par ses énigmes non cohérentes et parfois même inintéressantes pour nous joueurs confirmés, mais probablement aussi pour des novices et le décor qui semble laissé à l'abandon.

+ We enjoyed +

  • Une manipulation qui a fait que nous nous sommes crus dans NCIS.
  • L'équipe sympathique de l'enseigne

- We didn't like -

  • Les cadenas qui font tâches (alors que nous n'avons en principe rien contre les cadenas car eux au moins fonctionnent)
  • La décoration (simple et vieillotte) qui ne fait rien pour vous faire sentir dans le bain
  • Les énigmes pour la plupart non intégrées dans le décor et pas vraiment cohérentes avec le serial-killer qui s'amuserait avec nous


Back