logo

Mission : L'abattoir

France
L'abattoir
The story

Cela fait depuis quelques semaines que la police mène des investigations sans succès sur de mystérieuses disparitions à Paris. Différentes sources vous amènent à enquêter sur l'abattoir de Voltaire, cet étrange lieu abandonné où on a retrouvé des sacs 'Cadaveroo'
Cette fois-ci One Hour change les règles, vous ne devrez pas fuir d’un endroit mais d’une personne ! Votre objectif ? Survivre à l’abattoir de Voltaire poursuivi par l’effroyable boucher. Monté sur fond de slasher movie, l’abattoir mettra à rude épreuve votre sang-froid.

Si vous ne voulez pas être les prochaines victimes à passer entre les mains de notre boucher sadique, il vous faudra être plus malin que lui…

 

 

2 to 5 Players
Level : Personnalisable
Serial-Escapers help you choose the room,
Réservation Escape Game Paris Find an availability:
Loading availability ...

Our experience :

On avait des attentes, mais on ne s'attendais pas à ca!

We Won

We Played on: 09-12-2018
We did it in: 50 minutes
The team:
Snow, Saol, Wayde, Kike

Global note: 17.80/20

Immersion: Decor : 9/10 Atmosphere : 10/10 Story / Pitch : 8/10
Enigmas: Coherence : 9/10 Progression : 10/10 Quantity / Times / Players : 7/10 Originality : 9/10
Other criteria: Entertainment : 10/10 MJ / Helps / Debrief : 10/10 Search : 7/10

Our opinion:

By Snow & Saol

Il y a dans le paysage des enseignes parisiennes quelques enseignes à part, pour plein de raisons. One hour est l'une d'entre elles. Tout joueur d'escape game qui se respecte connait cette enseigne et sait qu'il va y passer un super moment.

One hour a ouvert sa première salle : Lost Asylum en octobre 2015, sa seconde Very bad night un an plus tard. Depuis quelque temps les joueurs ont entendu que 2 nouvelles salles sont en préparation et nous étions tous sur la ligne de départ pour réserver et effectivement à la sortie de l'abattoir les créneaux libres ont fondu comme neige au soleil. Les teasers nous avaient chauffé et on était prêt.

Alors le souci avec ça est que si l'attente et les espoirs sont trop grands on risque d'être déçu.

Mais revenons-en à ce dimanche midi de décembre lorsque 4 valeureux serial-escapers se retrouvent trépidants d'impatience devant la devanture des nouveaux locaux de One hour. Ils poussent la porte et ...

La suite au prochain épisode…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non on rigole.

Ils se retrouvent dans un joli espace d'accueil bien propre. Un joyeux : "Bienvenue chez one hour"  leur fait découvrir un jeune MJ très souriant qui les invite rapidement à s'asseoir et leur offre quelques boissons tout en papotant avec eux.

J'avoue que, nous qui craignons une salle glauque et qui fait peur, on se sent tout de suite à l'aise et bien plus relax. Sachez que nous étions aussi en mission personnelle : essayer d’en savoir le plus possible sur leur prochaine salle : Yakuza et il semblerait qu'il y aura encore une nouvelle salle ... un jour... nous avons hâte.

Mais nous n'arrivons à rien tirer de cet MJ qui nous dit juste que les bonnes choses prennent du temps. OKEEEEYYY .

 

Vient enfin l'heure d'affronter cet abattoir. Vous ai-je dit que nous avons un guest serial escaper avec nous aujourd’hui ? Kike, un ami végétarien :)

Eh oui, nous avec notre humour foireux ! Nous nous sommes dit, que juste l'idée d'un abattoir doit lui donner des frissons et des cauchemars. Notre but étant d'avoir quelqu'un parmi nous qui a plus peur que nous, pour ne pas attirer l'attention d'une personne malveillante.

Mais assez de divagation. Notre MJ nous invite dans un espace qui va nous servir de zone de brief. Nous avons déjà découvert des coupures de presse relatant la disparition d'individus par ici, mais là, les choses se concrétisent : Le MJ veut la prime pour attraper le fameux tueur en série qui sévit dans le quartier. Il a suivi toutes les pistes jusqu'à cet abattoir devant lequel nous nous trouvons. Il fait appel à nous pour découvrir ce qui s'y trouve, de trouver les preuves pour accuser un tueur. Dans ce cas il partagera avec nous la récompense. Lui va pendant ce temps appeler la police et la guider vers nous.

Bon, vous le sentez le plan foireux ? Parce que nous oui ! Et pourtant on y va tout de même (bon là c'est pas très crédible). On pourrait même dire que nous y allons comme des moutons aveugles dans un abattoir (je vous avais parlé d'humour foireux, ben voilà). En tout cas le MJ nous donne un téléphone portable pour rester en contact et nous commençons la mission.

On est prêts!

Bon nous n'allons clairement pas vous raconter ce qui nous est arrivé, car honnêtement nous ne voulons rien vous gâcher de la surprise de cette salle.

Ce que nous pouvons vous dire c'est que la salle a gagné l'Escape Game Award 2019 (nous avons fait partie du jury des blogueurs) pour la salle avec le meilleur décor et la meilleure immersion d'ile de France (d'ailleurs tous les résultats sont consultables ici: ICI. Faut-il vraiment en dire plus ?

Oui, on va vous en dire un peu plus : cette salle mêle frissons bien dosés et énigmes bien pensées. Nous nous sentions tellement comme des rats de laboratoire, à la merci du boucher, que ça en devenait déstabilisant.

L'ambiance est un des points forts de cette salle. On y oublie vite que c'est une salle d'escape tellement on est pris dans l'histoire. C'est une expérience que je ne peux que vous conseiller à tous, même si vous êtes de nature trouillarde:  faites confiance à l'équipe de One hour, ils savent ce qu'ils ont à faire pour vous faire vivre un super moment.

La bande son est parfaite, il n’y a rien à rajouter à la perfection.

La décoration est vraiment très bien réalisée. Rien n'est laissé au hasard, tous les moindres détails sont pensés pour vous mettre dans l'ambiance, pour vous faire croire que c'est vrai. Et d'ailleurs c'est vrai, tellement vrai que ça donne parfois la chair de poule, même si nous adhérons un peu moins à un des espaces.

Les énigmes aussi sont originales  et intéressantes et tellement intégrées dans le décor que je dirai que c'est jouissif (si ce mot n'est pas tellement hors contexte dans un abattoir). Elles commencent doucement et deviennent de plus en plus complexes.

Plus vous arriverez à garder le sang-froid mieux vous avancerez. Saol nous a d'ailleurs encore épaté, car alors que nous courrons partout comme des poulets sans tête, lui a trouvé ce que nous n'avions même pas vu. Son sang-froid est impressionnant. J'avoue que d’avoir un tel pilier dans l'équipe est une bonne chose, car je me suis "reposée" sur lui et c'est agréable.

S'il faut reprocher quelque chose à cette salle c'est que pour nous, par moments, être 4 compte tenu de l'espace, ben c'était limite trop car je me suis retrouvée à communiquer avec le MJ pour l'inciter à appeler la police ou lui demander comment il va.

Et puis il y a le fait que nous n'avons pas vraiment la liberté d'évoluer dans l'escape à notre guise mais d'être pris au piège et d'avoir l'impression de suivre un scénario ou un jeu vidéo; ce qui nous a fait bizarre. Mais honnêtement ça, ce n'est qu'une impression personnelle.

Parlons aussi de la fin. Sachez que vous devriez vous attendre à une petite surprise. Il y a plusieurs fins possibles en fonction de votre avancée et tout ne dépend que de vous... eh oui voilà un escape où tout tourne autour du joueur !

Bon parlons-en du MJ d'ailleurs. Un vrai bravo à sa performance qui doit être très sportive. Mais en même temps, cher MJ, on vous hait un peu.

Après notre sortie au bout de 50 minutes nous avons eu le plaisir de découvrir l'envers du décor tout aussi soigné que ce que l'espace dans lequel nous avons évolué.

Nous avons aussi apprécié que le MJ ne semblait jamais stressé ou désagréable (enfin il était plutôt stressant et si désagréable quand même par moment :) )

En conclusion : On avait des attentes, mais on ne s'attendait pas à ça. Une vraie aventure cette salle. Alors si vous aussi avez envie de passer une heure dans un abattoir, n'hésitez pas une seconde et réservez votre session.

Ca c'est cadeau, juste pour vous mettre dans l'ambiance.

 

+ We enjoyed +

  • le sujet qui donne des frissons
  • le lieu et les décors surtout au début
  • le MJ
  • la bande son
  • le système d'indice
  • les fins

- We didn't like -

  • être le jouet du boucher et donc plutot suivre un trajet très scénarisé
  • une vraie linéarité des énigmes
  • peu d'énigmes par espace (mais c'est voulu je pense car avec le stress qui monte on ne se concentre plus trop sur les énigmes)


Back